Logement

Entre 1999 et 2009, la progression du parc logement s’est poursuivie marquant une légère accélération par rapport aux années 90. Avec 267 logements en 2009, ce parc a augmenté de plus de 15% par rapport à 1999. Cette dynamique est liée à l’évolution du nombre de résidences principales qui progresse de près de 25% sur la période. Cette évolution s’accompagne d’une faible diversification du parc : 9 appartements14 ont été réalisés entre 1999 et 2009, les maisons individuelles ne représentent plus de 93% du parc total de logements en 2009 (99% en 1999 ) ; mais près de 83% du parc des résidences principales sont occupés par leur propriétaires (74% en 1999) et les logements locatifs, stables par leur nombre entre 1999 et 2008, ne représentent plus que 12,7 % des résidences principales en 2009 pour près de 16,4% en 1999 ; le parc social compte 3 logements HLM en 2009, soit deux de plus qu’en 1999. La baisse du nombre de vacants témoigne d’un nouvel attrait pour les bâtiments anciens en partie lié à la mise en place d’une OPAH par la Communauté de communes du Volvestre .

Une progression de la croissance du parc logements durant les années 2000.

Une faible diversification du parc qui ne permet pas un renouvellement équilibré de la population : parc composé essentiellement de résidences principales correspondant à des maisons individuelles occupées par leurs propriétaires.

Un parc locatif à développer afin de répondre à une plus grande diversité des parcours résidentiels.

ÉVOLUTION DU PARC DE LOGEMENT entre 1982 et 2009

evolution

Emploi

L’évolution récente de la commune se traduit par une augmentation de la population active et du nombre d’actifs ayant un emploi beaucoup plus rapide que celle de la population. Cette croissance, qui a débuté dans les années 1990, s’est intensifiée au cours des années 2000 comme en atteste la progression du taux d’activité, qui atteint 51,8% en 2009, et la baisse significative du taux de chômage qui n’était que de 4,9% en 2009.

evalution

En 1999, la population active était dominée par la présence des ouvriers et des employés qui représentaient 60,4% des actifs, avec un effectif de 116 personnes. En 2008, ces deux catégories socio-professionnelles représentent 45% du nombre d’actifs avec un effectif de 126 personnes qui a légèrement progressé. Les années 2000 se traduisent ainsi par l’augmentation très sensible des actifs exerçant une profession intermédiaire13 : avec 24% d’actifs leur effectif a presque triplé entre 1999 et 2008. Parallèlement, la commune a accueilli des cadres et des professions supérieures qui représentaient 12,5% des actifs en 2008 pour 2% en 1999. Les artisans, commerçants et chefs d’entreprise sont quant à eux moins nombreux et les agriculteurs ont, pour leur part, augmenté leur effectif, signe du dynamisme de cette activité.

Recensement

Un recensement annuel

Rituel collectif depuis 1801, le recensement de la population est un outil important pour les acteurs locaux.
Depuis janvier 2004, le comptage traditionnel organisé tous les huit ou neuf ans est remplacé par des enquêtes de recensement annuelles.
Ce nouveau recensement repose sur un partenariat plus étroit entre les communes et l’INSEE. Les informations produites devraient être plus fiables, plus récentes et permettre d’adapter les infrastructures et les équipements aux besoins des Lavelanecien(ne)s.
A Lavelanet, comme dans toutes les communes, la collecte se déroule, chaque année, auprès d’un échantillon de 8 % de la population. En cinq ans, tout le territoire est pris en compte et les résultats du recensement sont calculés par l’INSEE à partir d’un échantillon constitué de 40 % de la population.

Comment se déroule le recensement?

Tout le monde n’étant pas interrogé la même année, il se peut que vous soyez recensé cette année et que vos voisins ne le soient pas. Les ??? foyers lavelaneciens recensés, chaque année, reçoivent la visite d’un agent recenseur et sont avertis par courrier avant le début de la collecte.
Entre janvier et février de chaque année, les agents receveurs, identifiables grâce à une carte officielle, sillonnent la ville afin de recenser les foyers désignés par l’Insee. Votre réponse est importante, pour que les résultats du recensement soient de qualité. Participer au recensement est un acte civique. C’est également une obligation.

A quoi sert le recensement?

Grâce aux informations régulières et récentes sur les grandes caractéristiques de la population, une commune peut établir et prévoir, dans de meilleures conditions, son action économique et sociale.
Au plan national ou local, le recensement permet de :

connaître l’évolution du parc de logements ;

apprécier les migrations résidentielles ;

observer la recomposition des quartiers urbains ;

restituer les statistiques cantonales et communales, ce qui permet de prévoir et d’élaborer les politiques municipales.

suivre les équilibres territoriaux (pays et regroupements de communes, …)

traiter des questions relatives au logement ou à l’emploi ;

nourrir les études d’impact des travaux d’infrastructure ou de construction, l’élaboration des plans de prévention des risques majeurs, l’élaboration des plans d’occupation des sols, les politiques de la ville, etc.

Habitants

Avec 545 habitants en 2008, la commune poursuit la phase de croissance démographique amorcée dès 1982. Après une augmentation « importante » de la population durant les années 80, dynamique qui s’est ralentie durant les
années 90, la croissance démographique s’est accentuée durant les années 2000 conduisant à une augmentation de près de 15% de la population. Cette évolution est avant tout liée à l’arrivée de nouveaux habitants qui témoigne de l’attractivité de la commune mais aussi à l’amélioration très nette du solde naturel induit par le rajeunissement progressif de la population8. L’augmentation de la population et le phénomène de desserrement des ménages se traduisent par une croissance de plus 24,3% du nombre de ménages.

evolution-de-la-population

Géographie

Lavelanet-de-Comminges est une commune française, située dans le département de la Haute-Garonne en région Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Lavelanécien(ne)s. Ancienne bastide de l’aire urbaine de Toulouse située dans le Comminges à 32 km au sud de Muret et 50 km au sud de Toulouse, accès par l’A 64 sortie : sortie 24.

L’altitude de Lavelanet-de-Comminges est de 246 mètres environ. Sa superficie est de 13.54 km ². Sa latitude est de 43.256 degrés Nord et sa longitude de 1.119 degrés Est. Voici les cartes et informations des communes proches de Lavelanet-de-Comminges : Saint-Julien-sur-Garonne (31) à 2.97 Km Saint-Élix-le-Château (31) à 3.18 Km Gensac-sur-Garonne (31) à 4.24 Km Le Fousseret (31) à 5.14 Km Salles-sur-Garonne (31) à 5.40 Km (les distances sont calculées à vol d’oiseau)
En savoir plus : http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/31286_Lavelanet-de-Comminges.html#ixzz2xYi8mTHK


Lavelanet-de-Comminges est une commune française, située dans le département de la Haute-Garonne en région Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Lavelanécien(ne)s. Ancienne bastide de l’aire urbaine de Toulouse située dans le Comminges à 32 km au sud de Muret et 50 km au sud de Toulouse, accès par l’A 64 sortie : sortie 24. L’altitude de Lavelanet-de-Comminges est de 246 mètres environ. Sa superficie est de 13.54 km ². Sa latitude est de 43.256 degrés Nord et sa longitude de 1.119 degrés Est. Voici les cartes et informations des communes proches de Lavelanet-de-Comminges : Saint-Julien-sur-Garonne (31) à 2.97 Km Saint-Élix-le-Château (31) à 3.18 Km Gensac-sur-Garonne (31) à 4.24 Km Le Fousseret (31) à 5.14 Km Salles-sur-Garonne (31) à 5.40 Km (les distances sont calculées à vol d’oiseau) En savoir plus : http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/31286_Lavelanet-de-Comminges.html#ixzz2xYi8mTHK